Fin du statut de fonctionnaire

FONCTION PUBLIQUE

Olivier Dussopt (Secrétaire d'Etat en charge de la Fonction Publique) le confirme : le pouvoir en place veut en finir avec le statut

Nous avions déjà alerté depuis plusieurs années sur les menaces pesant sur le statut général de la fonction publique du fait du PPCR ( VOIR ICI et VOIR LA) ou plus récemment avec le contrat de missions (VOIR ICI). La chose est maintenant revendiquée par le pouvoir en place:

Une réunion présidée par le Secrétaire d’Etat en charge de la Fonction publique a eu lieu mardi 30 octobre 2018. Toutes les organisations syndicales représentatives étaient présentes.
Une réunion qui faisait suite au Comité Interministériel de la Transformation Publique qui s’était déroulé la veille.
Olivier Dussopt a confirmé l’attaque d’une ampleur inédite que le président de la République et son gouvernement comptent mener contre le Statut Général, les agents et les missions publiques :
• recrutement massif des contractuels et des précaires qui constituent pourtant déjà 20% de l’emploi dans la Fonction publique ;
• renforcement des dispositions pour accompagner le plan consistant à supprimer, une fois de plus, des dizaines de milliers d’emplois ;
• abandon de pans entiers des missions publiques ;
• fort accroissement des rémunérations aléatoires pour récompenser la pseudo- performance d’une minorité d’agents.

Toutes ces dispositions, cumulées avec le gel persistant de la valeur du point, la mauvaise compensation de la hausse de la CSG, le rétablissement du jour de carence, la fusion des comités techniques (CT) et des comités d’hygiène, de sécurité et conditions de travail (CHSCT) ainsi que la remise en cause des principales prérogatives des commissions administratives paritaires (CAP) préparent des régressions sans précédent pour les agents des 3 versants de la Fonction publique, comme que pour les usagers.

Toutes ces annonces confirment également, en dépit du désaccord de la plupart – pour ne pas dire de la totalité – des organisations syndicales que le pouvoir en place a déjà décidé par avance l’essentiel de ces contre-réformes.