Audience rectorat

 

Lundi 9 Mars  la CGT Educ’Action a été reçue en audience au Rectorat.

Notre délégation était composée de Laure Boushor élue certifiée, Marie-Dominique Fièvre référente GRETA, Marc Leroy Secrétaire Général des Alpes Maritimes et Bernard Conte Secrétaire Général du Var

Voici  les nombreux sujets abordés, EN VERT les REPONSES de l'ADMINISTTRATION

  • Professeurs stagiaires

 Nous sommes revenus sur leur situation et sur leur formation:

 *Une surcharge de travail à cause de l'alternance qui entraine une discontinuité des enseignements donnés à l'ESPE et aussi à cause des très nombreux « devoirs à la maison » qui sont demandés aux stagiaires

 

* Des cours souvent très magistraux, une absence de coordination dans les différents enseignements avec des cours qui sont souvent "répétés", "rediffusés ", des Groupes d'Analyse de Pratique (GAP) qui ne remplissent pas leur rôle

 

* Une évaluation pour le Master trop centrée sur de la connaissance pure alors que  dans les classes on leur demande une évaluation par compétences

 

* La question des certifications CLES et C2I2E et de la titularisation des stagiaires sans ces certifications.

 

* Le statut des compte-rendu de visite en cours d'année et de leur influence sur la titularisation des stagiaires

 

* Des professeurs stagiaires qui doivent ajouter à leur surcharge de travail  d'extraordinaires temps de trajet, et une vie familiale pour certains qui sont parents sans que cela ne soit pris en compte par l’administration.

 

Le rectorat a reconnu que cette année l'accompagnement des professeurs stagiaires n'a pas été satisfaisant et  nous a entendu sur plusieurs des points précédents, ainsi nous avons obtenu qu'un groupe de travail inter départemental se mette en place pour envisager une refonte de la formation notamment en ce qui concerne l'alternance entre l'ESPE et le terrain.

De plus pour le 1er degré  il a bien été spécifié que seuls les Compte rendu de visite en cours d'année des Conseillers pédagogiques seraient transmis aux IEN et non ceux effectués par les PEMF, ces derniers ne transmettant que leur avis sur la titularisation.

Concernant les certifications, l'Education Nationale a payé à l'université la possibilité de certifier un grand nombre de Professeurs stagiaires. Selon le rectorat, il s'agit donc de permettre que le plus grand nombre de collègues stagiaires aient leur certification à la fin de l'année, la présence dans les modules vaut quasiment validation nous a t-on dit.

Si des cas de force majeure venaient à empêcher certains d'obtenir la certification, chaque cas sera étudié individuellement et av