Temps de travail des enseignants

 

Il y a quelques mois la CGT Educ’Action mettait  sur la place publique un arrêté du MEN du début des années 80 ( http://www.cgt-educaction-var.fr/medias/files/arrete-men-mai-1981-sur-temps-de-w-des-profs-1-h-egal-3-h.pdf ), qui reconnaissait la réalité du temps de travail des enseignants.

 Depuis, le ministre Peillon a multiplié les provocations : réforme des rythmes scolaires et dégradation des conditions de travail dans le 1er degré, alourdissement des missions des enseignants du 2nd degré par la réforme de statuts, annualisation rampante du temps de travail, rattrapage de jours travaillés lors de la pré rentrée etc…:

Pour autant la réalité du temps de travail des enseignants reste ignorée par le reste de la  société, comme le montre la campagne presse qui s’est déroulée, suite à l’annonce par le nouveau ministre du recul de la pré-rentrée prochaine.

Prenons le cas d’un professeur des Ecoles (même si celui des autres enseignants n’est guère plus enviable).
Voilà quelqu’un qui a un Bac + 5, qui va passer un concours relativement difficile, qui va être payé un peu moins de 1700 euros nets en début de carrière ( environ 30% de moins que dans les autres pays européens ) avec peu de perspective d’évolution salariale ( gel du point d’indice depuis plusieurs années ) et avec même une érosion constante de son pouvoir d’achat. Tout ça pour un temps de travail en constante augmentation en effet il doit 24h de classe plus 3h de service en plus de ses cours par semaine. En effet même si l’on ne prend pas le comparatif de 1h de cours pour 3 h de travail ( incluant préparation du cours, correction d'évaluation etc...) prévu par l’arrêté ministériel cité plus haut mais simplement disons une heure de cours pour 2 heures de travail cela nous fait :
2 x 24 h = 48 h + 3h = 51 h hebdomadaire


Mais le code de l'éducation mentionne : " Article D321-12 que La surveillance des élèves durant les heures d'activité scolaire doit être continue et leur sécurité doit être constamment assurée en tenant compte de l'état de la distribution des locaux et du matériel scolaires et de la nature des activités proposées. L'accueil des élèves est assuré dix minutes avant l'entrée en classe. Le service de surveillance à l'accueil et à la sortie des classes, ainsi que pendant les récréations, est réparti entre les maîtres en conseil des maîtres de l'école."


Donc en réalité ce temps n’est pas pris sur les 27 h et ce qui se passe c’est que les enseignants effectuent 20 mn de plus tous les jours soit un temps de service de 28h20 et avec le mercredi matin travaillée cela devrait passer à 28h40.
Donc cela nous fait en réalité actuellement ( sans la réforme des rythmes):
2 x 24 h = 48 h + 4h20 = 52 h 20 mn hebdomadaire
sachant qu’il y a 36 semaines de classe cela nous donne donc
52h20 x 36 = 1884 h annuelles
Si l’on compare avec un salarié à 35h hebdomadaires et 5 semaines de congés payés ( soit 47 semaines de travail )cela nous donne
35h x 47 = 1645 h
Si l’on compare avec un salarié à 39h hebdomadaires et 5 semaines de congés payés cela nous donne
39h x 47 = 1833 h


A ce constat déjà très évocateur qui montre bien que les enseignants ne sont jamais passés aux 35 h, pas plus qu’aux 39 h, et qu’il