VOEUX 2015

 

Photovoeux14

 

Les bonnes résolutions pour 2015 : 

SE SYNDIQUER:  cliquer ici

 

vous pouvez aussi remplir et valider notre formulaire papier :

Adhes2015Adhes2015

 



1 - Qu'est-ce-qu'un syndicat ?

La raison d'être - et l'origine - du syndicalisme est la défense des intérêts individuels et collectifs des salariés. Bien sûr, ceux-ci ont évolué, à la mesure des transformations du salariat, de l'organisation du travail et de la société. Aujourd'hui de nouvelles aspirations émergent : avoir prise sur le contenu et les finalités de son travail, faire reconnaître sa qualification, son utilité sociale… Mais face aux problèmes de l'emploi, du pouvoir d'achat, de la protection sociale, on ne peut espérer faire valoir ses droits de façon purement individuelle.


2 - Les syndicats sont-ils encore utiles ?

Alors que certains experts enterraient un peu vite le syndicalisme, les mouvements de 2003 ont montrés que ce syndicalisme que l'on disait moribond… a de beaux restes. Se syndiquer permet d'avoir prise sur sa vie, de s'ouvrir un espace de liberté.


3 - Pourquoi les syndicats sont-ils divisés ?

Le pluralisme syndical est un produit de l'histoire sociale de notre pays. Beaucoup de salariés y sont traditionnellement attachés, mais ils rejettent la division syndicale. Cela ne devrait donc pas empêcher d'agir ensemble, ou de façon convergente, en faveur des intérêts essentiels des salariés. Il convient de noter que dans la situation sociale particulièrement grave à laquelle nous sommes confrontés, la CGT multiplie ses efforts de contact entre les syndicats ; elle recherche en permanence ce qui peut rassembler. Une unité d'action efficace se construit d'abord à partir de revendications de salariés, déterminées par les intéressés.


4 - Pourquoi la CGT …

La CGT veut relever avec vous le défit de la construction d'un syndicalisme moderne, d'un syndicalisme d'action et de proposition, ancré sur les aspirations des salariés. Elle veut un syndicalisme qui participe à la construction de solidarités entre les salariés de toutes les professions, catégories, types d'entreprises publiques ou privées. Un syndicalisme espace de liberté et de démocratie qui permette à chacun d'être acteur du mouvement social. Un syndicalisme qui ouvre des perspectives de progrès social et d'efficacité économique dans notre pays, en Europe et dans le monde.

Le paysage syndical est particulièrement dense et il est souvent difficile de saisir les différences entre les syndicats, sans parler de leurs conceptions du syndicalisme.

La CGT est un syndicat confédéré. A ce titre, chaque syndicat est affilié à une Fédération professionnelle CGT (transport, mines et énergies, santé et action sociale…) ou a une union syndicale (intérimaires, privée d’emplois…) qui sont affiliées à la Confédération, l’organe national de notre syndicat. Nous possédons donc une vue d’ensemble de la situation des salariés au plan national.

Contrairement au syndicalisme corporatiste (ou catégoriel) qui ne défend qu’une profession, parfois au détriment des autres, nous défendons tous les salariés. Nous croyons, que l’union fait la force et que seule l’action collective et le rapport de force font bouger les lignes.

Bien que nous ayons des métiers différents, nous avons aussi de nombreuses revendications communes. Pour exemple, les conventions collectives, les négociations salariales annuelles obligatoires, et bien d’autres sujets touchent directement l’ensemble des salariés d’une entreprise. Il est donc important de pouvoir compter sur un syndicat rassembleur et uni pour l’intérêt commun.

De plus, notre action va bien au-delà des portes de l’entreprise. Lorsque nous nous mobilisons pour défendre, avec tous les salariés de France, la retraite par répartition, la sécurité sociale, l’éducation et l’hôpital public, c’est bien l’affaire de tous, y compris nos familles et nos proches.

Si la CGT est la première organisation syndicale et notamment dans la fonction publique, c’est qu’elle a démontré par son action qu’elle portait les aspirations et les attentes des salariés. Nous décidons et construisons collectivement les orientations et les revendications que souhaitent nos syndiqués. En rejoignant la CGT, tu pourras faire entendre ta voix et participer à la vie syndicale avec tes élus et mandatés et pourquoi pas t’y investir. Dés votre adhésion vous pourrez si vous le souhaitez intervenir dans nos instances pour faire entendre votre voix.


5 - Toujours contre ?

Il est récurrent que la CGT soit accusée d'être "toujours contre". De s'opposer systématiquement.Il est de bon ton, lorsque l’on est employeur, journaliste, parfois syndicat « concurrent » en désaccord sur un sujet, ou simplement salarié mal informé, de répéter que la CGT, est toujours « contre », « refuse toujours tout ». Il serait donc logique de ne pas tenir compte de son avis, puisqu’elle serait par nature hostile à toute proposition…
C'est une théorie bien pratique pour s'exonérer de regarder avec objectivité les propositions et/ou désaccords de la CGT. Loin d’être hostiles à tout accord, nous sommes exigeants sur l’intérêt pour les salariés des textes qui nous sont soumis. Dans le cas contraire, nous nous y opposons avec force !
 
La publication récente de la DARES (Ministère du Travail - août 2012) sur « les accords collectifs conclus en 2010 » est éloquente : sur les 31 963 accords collectifs signés, la CGT en a validé 52% (contre 60% pour la CFDT et 27% pour la CFTC). Surtout, lorsqu’elle était présente dans l’entreprise, la CGT a signé 84% des ac